< Retour au blog

Les Amis d’Hubert pendant le confinement ça donne quoi ?

15 janvier 2021

Durant le confinement,les résidences qui ont gardé leurs portes ouvertes aux animations et aux visites ont mis en place un protocole sanitaire strict. Mais cela valait le coup de continuer à offrir du divertissement à leurs résidents qui ont déjà beaucoup souffert de l'isolement total du premier confinement.

Nos intervenants réalisaient leurs ateliers par groupe de 6 résidents, par étage.
Certains jouaient de la musique dans le couloir des chambres des établissements, d’autres passaient de groupe en groupe, le tout en respectant les gestes barrières.

Petit tour d’horizon des activités dispensées durant ce confinement: 

Lors des ateliers danse, Constance, notre super intervenante, improvise une suite de pas de danse contemporaine devant les résidents, avec beaucoup de légèreté et de grâce.

Les conférences sur l’Histoire, l’art, la littérature, ou encore la philosophie avec Michael, ouvrent le débat et la discussion entre les résidents. Une grande connivence se crée entre l’intervenant et le groupe de résidents participants.

Durant les ateliers musique, des musiques de toutes les époques sont jouées à la demande des résidents: classique, jazz, blues, variétés françaises. Naïma au saxo joue le fameux air de La Panthère Rose, Albane à la flûte traversière joue des grands airs d’opéra, Madeleine au violoncelle joue Bach, Inès à la guitare chante les derniers tubes français  ...

Nos intervenants, pour beaucoup amateurs, créent un contenu interactif autour de leurs passions. De nombreux liens se sont créés entre nos jeunes intervenants et nos vieux résidents. Souvent à la fin des ateliers, les résidents demandent à nos intervenants leur prochaine venue. Une chouette complicité s’installe.

Pour maintenir le lien avec nos bénéficiaires particuliers, certains gardaient le lien grâce à des coups de téléphone réguliers, d'autres se rendaient directement au domicile du bénéficiaire pour discuter, donner un petit coup en informatique, rédiger des mémoires, jouer aux échecs ou à des jeux de société. 

Un immense merci à nos intervenants qui sont restés mobilisés, sans eux tout ce bonheur n’aurait pas été possible.

Découvrez d'autres articles